Réflexologie et Maternité

Réflexologie et maternité

Le pied : un miroir du corps

La grossesse est un moment si particulier de la vie d'une femme, d'un couple, d'une famille...Le projet d'avoir un enfant se réalise, les transformations sont en route... S'il s'agit d'un premier enfant, la femme va passer du statut de fille à celui de mère. Puis à chaque nouvelle grossesse, c'est encore une transformation de la configuration familiale. La grossesse elle-même est vécue différemment selon chaque femme. Certaines vivront cette période avec la joie de porter cet enfant, avec beaucoup de sérénité. D'autres vivront parfois mal les transformations du corps, le gros ventre, la prise de poids, le changement d'énergie, les préoccupations... Rien est écrit à l'avance, et chaque grossesse est différente pour une même femme !

femme enceinte en séance de réflexologie

Avant la grossesse

Avant la grossesse, il y a le projet d'enfant... Ce projet d'enfant n'est pas si évident pour tous, pas toujours partagé de la même façon au sein du couple... Et puis parfois le désir d'enfant est bien là, mais la grossesse « ne prend pas ». Alors il y a d'abord la déception chaque mois, puis le doute, l'inquiétude... Il y a les examens, qui surajoutent à l'attente et à la mise en tension, il y a la PMA, les FIV, toutes ces lettres froides qui viennent se poser sur un désir profond... La femme, le couple ont besoin d'être accompagnés et soutenus dans ces moments là. La réflexologie peut faire partie de cet accompagnement, et favoriser l'aboutissement du projet d'enfant (qu'il y ait démarche médicale en parallèle ou pas).

une femme enceinte se fait masser les pieds

Après la grossesse

Et il y a «l'après grossesse». Souvent dans nos sociétés la femme enceinte est choyée, dorlotée, protégée, on l'incite à ne pas trop en faire... Mais une fois la naissance passée, l'attention de l'entourage se focalise sur le nouveau petit être, et la mère aura tendance à reprendre son rythme de femme active, « d'assurer » les tâches qui lui incombent, s'occuper des plus grands... Or, il faut que l'organisme se remette de ces 9 mois, où il a porté et fait grandir la vie, qu'il fasse face au nouveau bouleversement qu'est la chute des hormones, qu'il trouve les ressources pour fabriquer du lait pour le bébé, si la femme a choisi d'allaiter...

Réflexologie et projet de grossesse

La réflexologie peut présenter un bon accompagnement au projet de grossesse…En France, environ un couple sur 8 consulte en raison de difficultés à concevoir un enfant. Dans trois quart des cas, l’infertilité va concerner l’un des deux partenaires, ou les deux. Mais jusqu’à 25% des cas d’infertilité restent inexpliqués (source : Inserm). Les causes peuvent être médicales, environnementales ou génétiques. Lorsque les examens ne révèlent rien, c’est en général que le trouble est fonctionnel et que le soin en réflexologie est tout à fait indiqué !

La réflexologie plantaire peut aider à :

une femme allongee et enceinte fait une seance de reflexologie

Réflexologie et projet de grossesse

En raison des bouleversements hormonaux et des changements du corps, la femme enceinte va souvent rencontrer divers désagréments au cours de la grossesse. La réflexologie va atténuer ces petits maux de la grossesse, en :

Les bienfaits de la réflexologie sur la maman

Les bienfaits de la réflexologie plantaire sur le bien-être physique de la maman sont palpables. Mais c’est aussi un bien-être émotionnel qui est apporté par ces séances, un relâchement des tensions nerveuses et une libération du stress. Pendant les 9 mois où il se forme et grandit, le futur bébé va pleinement bénéficier de cet état de sérénité et de plénitude de la maman. Le bébé est très perméable à l’état émotionnel de la mère, et il reçoit ses hormones, que ce soit des hormones apaisantes de type endorphine et ocytocine ou des hormones du stress de type adrénaline ou cortisol. Un bébé qui naît suite à une grossesse vécue tranquillement et sereinement sera généralement lui-même un « bébé zen », apaisé.

Réflexologie et accouchement

Quelques semaines avant le terme, la réflexologie va aider la femme enceinte à préparer son corps et son psychisme à cette nouvelle métamorphose :

Réflexologie et post-partum

Après la grossesse, un nouveau rythme est à trouver. Le sommeil est perturbé par les réveils du bébé, les changements hormonaux opèrent à nouveau, une nouvelle place est à inventer…Après l’accouchement, la mère passe à l’étape de l’allaitement si elle le souhaite, et elle commence un lent retour à la fertilité. Ces transformations impliquent de trouver un équilibre corporel, énergétique et émotionnel. Ce nouvel équilibre est différent de l’avant grossesse, et nécessite souvent une aide. La réflexologie reconstituera sa « Terre » intérieure afin que la mère trouve de nouveaux repères. La réflexologie après l’accouchement:

Prendre soin de la femme pendant la période du post-partum est aussi important que pendant la grossesse !

Des études ont montré que la réflexologie réduit l’intensité de la douleur de l’accouchement, la durée du travail, l’anxiété, et augmente le pourcentage d’accouchements naturels ainsi que le score d’Apgar du nouveau-né. Aussi, la réflexologie réduit l’anxiété et la douleur chez les patientes après un accouchement par césarienne

Réflexologie et nouveau-né

C’est naturellement que les soins débutés au cours de la grossesse peuvent se poursuivre auprès du nourrisson. Le nouveau-né est souvent apaisé par la réflexologie :

Energétique chinoise et réflexologie chez la femme enceinte

Les 5 éléments forment des cycles qui rythment notre vie. Ainsi, nous passons par la traversée de ces 5 éléments au cours de la journée, au cours de l’année avec les saisons, au cours de la vie (conception et gestation, enfance, jeune adulte, adulte «mûr», vieillesse-sagesse). La femme enceinte va «vivre un temps à part de celui des autres» et elle-même traverser ce cycle des 5 éléments avec son bébé tout au long de la grossesse. La grossesse dure 10 mois lunaire, et tous les 2 mois lunaires la future maman sera sous l’influence d’un élément différent.

Loge bois

Durant la loge Bois : Foie/Vésicule Biliaire (1e et 2e mois lunaire, de 1 à 8 semaines d’aménorhée / SA), les processus de mobilisation sont en marche. Chez l’embryon, le foie permet sa croissance, chez la mère il permet de mettre en réserve le sang dans l’utérus. La planification et l’organisation sont à l’œuvre : tous les organes se mettent en place. Le Souffle psychique du Bois (le Hun) organise le développement de l’Etre en fonction de ses tendances, de son individualité. Chez la mère, des sautes d’humeur, des émotions contradictoires peuvent s’exprimer. Il est nécessaire de s’ouvrir au changement.

Loge feu

La loge Feu : Cœur-Grêle (3e et 4e mois lunaire, 9 à 16 SA) correspond à l’expansion. Les contacts énergétiques entre le fœtus et la mère se mettent en place. Le fœtus devient vulnérable aux affects de sa mère. Il quitte le statut d’embryon pour devenir fœtus : il se revêt du Shen, le Souffle psychique du Feu. Le Shen lui apporte la conscience. Il développe son système nerveux et commence à interagir avec le monde extérieur. Chez la mère, les maux disparaissent. Un épanouissement, une forme et le moral reviennent.

Loge terre

La loge Terre : Rate-Estomac (5e et 6e mois lunaire, 17 à 24 SA) est celle de la maturation. Le fœtus gagne en poids, il prend des rondeurs. Ses mouvements sont perçus par la mère, sa présence devient concrète. Les méridiens de la Rate et de l’Estomac nourrissent le fœtus. Le fœtus apprécie les changements de goût du liquide amniotique et savoure… Le système digestif fonctionne normalement. Le fœtus développe son rythme (le rythme est lié à la Terre). Il a des phases de sommeil profond, de sommeil léger, et d’activité. Le Souffle Yi lui donne le discernement, la capacité de différencier ce qu’il perçoit. Chez la mère, de nouvelles rondeurs apparaissent également. La circulation des liquides peut être impactée, avec les jambes lourdes, de la rétention d’eau.

reflexologue-qui-masse-les-pieds-d-une-femme-enceinte

Loge métal

La loge Métal : Poumon-Côlon (7e et 8e mois lunaire, 25 à 32 SA) est caractérisée par l’achèvement. Le fœtus peaufine son être, et attend la maturation de ses poumons pour déclencher la sortie. Il peut déjà mettre sa tête vers le bas et se préparer à la naissance. Le système immunitaire est arrivé à maturité. L’Etre est achevé. Le Souffle Po lui donne sa forme physique et les sensations corporelles. Chez la mère, des « fausses contractions » préparent parfois déjà la sortie. La future maman souffre davantage d’essoufflement, des tâches de grossesse peuvent apparaître sur la peau. C’est le moment de commencer à préparer le périnée.

Loge eau

La loge Eau : Rein-Vessie (9e et 10e mois lunaire) est la période de l’action et de l’expulsion. Le Rein domine et donne au fœtus la capacité de s’exprimer et d’agir. La Vessie rend le fœtus prêt pour la vie extra-utérine. Le Souffle Zhi apporte persévérance, ténacité, « avoir les reins solides » ! Chez la mère, le bébé descend dans le bassin rendant la respiration plus facile, mais les envies d’uriner plus fréquentes ! Les reins de la mère travaillent plus pour nettoyer le liquide amniotique. Les os du bassin s’écartent, une plus grande fatigue peut se faire sentir, l’énergie de l’attente se met en place…

La réflexologie plantaire selon l’énergétique chinoise permet d’accompagner ces mouvements énergétiques à l’œuvre tout au long de la grossesse. Une séance spécifique sera proposée pour chaque loge, ainsi qu’une séance de préparation à l’accouchement pendant la loge Eau. Les symptômes ressentis individuellement par chaque femme seront bien sûr aussi travaillés, en plus de l’approche énergétique, et selon les besoins propres à chacune.

Un suivi réflexologique tout au long de la grossesse est donc très intéressant et bénéfique !
Des forfaits vous sont proposés pour faciliter ce suivi.

Le(la) réflexologue est un(e) professionnel(le) de la relation d’aide et de l’accompagnement. L’INSEE le place notamment dans la catégorie « Activité de santé humaine non classée ailleurs » (code APE 8690F). La réflexologie ne se substitue en aucun cas à l’avis d’un médecin et aux examens d’investigations. Conformément à la loi du 30 avril 1946, au décret n° 60665 du 4 juillet 1960, à l’article L. 489 du code de santé publique et au décret n° 96-979 du 8 octobre 1996, il ne s’agit nullement de soins médicaux ou de kinésithérapie.