Massage bébé

Massage bébé et enfant

Lorsque l’enfant naît, il quitte le cocon contenant et rassurant, seul univers qu’il ait connu depuis 9 mois. Tout change autour de lui : les sons, ce qu’il voit, ce qu’il ressent dans son ventre et dans son corps. Face à ce bouleversement, c’est la voix et la chaleur des bras de ses parents qui vont pouvoir le rassurer et lui donner ses nouveaux repères. C’est la contenance des bras et des mains qui enveloppent qui vont remplacer la contenance de la paroi utérine. C’est le toucher qui va permettre cette ré-assurance.

Je cite les mots de Frederick Leboyer, qui nous a transmis le savoir-faire d’une femme indienne, Shantala, dans son précieux livre : « Shantala. Un art traditionnel le massage des enfants ».

Nourrir l’enfant ? Oui, Mais pas seulement de lait. Il faut le prendre dans ses bras. Il faut le caresser, le bercer. Et le masser. Pour aider les bébés à traverser le désert des premiers mois de la vie, pour qu’ils n’éprouvent plus l’angoisse de se sentir isolés, perdus. Il faut parler à leur dos, il faut parler à leur peau qui ont soif et faim autant que leur ventre. Dans les pays qui ont conservé le sens profond des choses, les femmes savent encore tout cela. Elles ont appris de leur mère, elles enseigneront à leurs filles cet art profond, simple et très ancien, qui aide l'enfant à accepter le monde et le fait sourire à la vie.

Le sens du toucher est indispensable

Ashley Montagu, anthropologue, nous apporte de précieuses observations dans son livre “La peau et le toucher, un premier langage”. Elle souligne que la peau est le premier né de nos organes et le plus sensible, le toucher est le premier sens à se développer in-utéro. La peau nous enveloppe complètement, c’est le plus grand de nos organes. Mais le sens du toucher est aussi le seul à être indispensable à la vie : si on peut vivre sans la vue, sans le goût, l’ouïe ou l’odorat, on ne pourrait survivre sans la peau et le sens du toucher. Ashley Montagu observe chez les animaux que les sujets qui ont reçu des stimulations tactiles précoces présentent une meilleure résistance aux maladies.
Voici un extrait de son livre :

« Tous les jeunes mammifères se pelotonnent et se blottissent contre le corps de leur mère, de leurs compagnons ou de n’importe quel animal familier. Cette habitude permet de supposer que les stimulations cutanées sont pour eux un besoin biologique important, tant pour le développement de leur corps que pour celui de leur comportement. Presque tous les animaux aiment qu’on les caresse, qu’on stimule leur peau agréablement d’une manière ou d’une autre ».

Les bienfaits du massage bébé

icone-massage-bebe-1

Un sentiment d'unité corporelle

En massant votre bébé, vous permettez au travers de vos mains de lui faire sentir les limites de son corps. Jusqu’à 6 mois, le bébé n’a pas une perception de son corps comme étant une unité unifiée. Il se vit par petits bouts de sensations (la faim dans le ventre, le froid sur le bout du pied, la nuque qui tire, la main qui est caressée…). Toutes ces sensations ne sont pas reliées entre elles au début de la vie. Le massage, avec le toucher globalisant de l’ensemble du corps et de la peau, va aider le bébé à cheminer doucement vers ce sentiment d’unité corporelle, qui sera ensuite le soubassement d’une sécurité psychique.

icone-massage-bebe-2

Favoriser le lien mère-enfant

Ensuite, un autre apport me semble très important et même fondamental : le massage du nourrisson va favoriser le lien mère-bébé ou parent-bébé. Le massage favorise la libération de l’hormone de l’attachement : l’ocytocine. C’est un moment privilégié à deux que vous lui offrez et que vous vous offrez, les yeux dans les yeux, dans le contact du peau à peau. Le nouveau-né s’ouvre à vous et à l’autre dans ce temps de massage, et petit à petit c’est ainsi une ouverture à tout son environnement qui va être favorisé.

Des vertus physiologiques

Enfin, les bienfaits physiques du massage bébé ne sont pas à négliger ! Les gestes et mobilisations douces proposés vont permettre de soulager les coliques du nourrisson et la constipation. Le bébé qui se trouve apaisé par le massage, avec moins de tension interne, va pouvoir également trouver un meilleur sommeil… et vous aussi !

Comment masser un bébé ?

Nous avons tous en nous une intuition du toucher, et c’est nous qui connaissons le mieux notre enfant. Je pense donc que chacun doit pouvoir masser son bébé sans formation. Il est cependant intéressant de suivre un atelier, pour acquérir certains principes, certaines bases sur lesquels ensuite s’appuyer et pouvoir masser librement.
La dimension primordiale du massage bébé est l’écoute : être à l’écoute de son bébé et de ses besoins. Ne masser que si on sent qu’il en a envie, que c’est le moment pour lui, que “c’est ok”. S’écouter soi-même, respecter une position confortable, faire confiance à ses gestes.
Mais il y a aussi certains principes à connaître : même si l’on ne suit pas un protocole toujours identique, avec un ordre donné, il est préférable de savoir respecter un cheminement qui favorise une bonne intégration du schéma corporel. Il est également important de ne pas sur-stimuler le bébé, à la fois par la durée du massage, mais aussi par le type de toucher proposé.

Lorsque nous écoutons nos enfants avec notre cœur, nous apprenons chaque fois ce que nous voulons savoir

Vimala McClure

Le massage contenant

Le massage contenant est une approche spécifique du massage du nouveau-né. Il s’adresse au nouveau-né, jusqu’à 4 à 6 mois principalement. Le massage contenant se pratique sans huile de massage, directement dans le peau à peau avec le bébé, sans intermédiaire. Il consiste en une succession de pressions enveloppantes exercées sur tout le corps du bébé. Alors que la caresse est un toucher qui est sur-stimulant pour un bébé et surtout pour un nouveau-né ou pour un bébé prématuré, la pression vient rappeler la sensation contenante de la paroi utérine sur le corps du fœtus.

Le massage contenant accompagne la maturation de certains aspects du système tactile, en venant stimuler les récepteurs à la pression qui sont répartis dans la peau. Ce toucher atténue le morcellement originel et procure la prise de conscience d’une enveloppe continue et globale.

Le massage contenant est pratiqué par le parent lui-même sur son bébé. L’accompagnant guide verbalement, sans montrer les gestes sur un poupon. Ainsi, le parent peut se centrer sur son enfant sans chercher à regarder ce qui serait montré ailleurs ; et il peut trouver son propre ajustement gestuel à partir de la simple guidance verbale. Le professionnel accompagne le massage contenant autant dans sa technique que dans la qualité de présence et de contact.

Yvette Ménétrier-Stoffel, créatrice de l’Association Corps et Communication qui forme au massage contenant, explique : “ce massage est appelé  contenant car il permet par des pressions exercées sur l’ensemble du corps de montrer à l’enfant les limites, la forme, l’épaisseur, le contour de chacune des parties de son corps, autrement dit, lui donner conscience de sa globalité”.
Le massage contenant utilise donc un toucher pleinement rassurant et apaisant pour le nouveau-né.

massage d'un bébé avec de l'huile

Le massage à l'huile du bébé

Ce massage peut s’adresser au bébé dès la naissance, même si je trouve qu’il est intéressant de connaître en premier lieu le massage contenant pour le nouveau-né.
Les gestes du massage à l’huile pourront d’abord être proposés à la sortie du bain par exemple, au moment d’hydrater la peau de bébé, en intégrant quelques mouvements de massage à ce temps de « nursing », avant l’habillage.
Puis le massage à l’huile pourra prendre petit à petit toute sa place avec un enchaînement de gestes concernant tout le corps.
Les mouvements de massage à l’huile pour le nourrisson proposés dans cet atelier sont essentiellement issus du massage traditionnel Shantala. Frederick Leboyer (gynécologue-obstétricien ayant porté un regard novateur sur les conditions de l’accouchement et l’accueil du nouveau-né en France dans les années 70), a rencontré Shantala en Inde et a appris auprès d’elle des gestes qui se transmettaient déjà depuis des générations et des générations. Il en est resté une pratique, aujourd’hui appelée « le massage Shantala », provenant du Kérala, au Sud de l’Inde.
Ce massage du bébé se base sur les principes de l’Ayurvéda, et respecte le fluide d’énergie du corps, en massant du haut vers le bas les différentes parties du corps, avec des mouvements de lissé.

Mes formations en massage bébé

Concernant le bébé, j’ai reçu la formation “Massage contenant parent-bébé”, auprès de l’association Corps et Communication, en 2010.
Mais au delà de ce stage, c’est toute ma formation et mon expérience de psychomotricienne qui m’accompagne dans ces ateliers autour du bébé, avec la connaissance des besoins fondamentaux du tout petit, connaissances sur son développement moteur et corporel, sur la construction de sa psychée, et sur l’importance de la relation parent-enfant.

Les ateliers individuels

La transmission du massage peut se faire sur une séance isolée, et vous repartez avec un mémo pour poursuivre à la maison la pratique vue ensemble. Un accompagnement sur plusieurs séances peut être intéressant, pour affiner les gestes, pour compléter si nous n’avons pas eu le temps de tout voir (en fonction de la disponibilité), pour amener des questions qui se seraient posées après l’atelier pendant les massages à la maison
Je vous propose alors des forfaits pour faciliter cet accompagnement sur plusieurs séances.

La Relaxation Coréenne et le massage enfant

Pour les enfants plus grands à partir de 4 ans, la Relaxation Coréenne est une pratique riche, qui leur est tout à fait adaptée ! Elle permet de proposer un temps pour soi et un temps d’écoute du corps aux enfants, qui respecte leur besoin de mouvements. La Relaxation Coréenne est en effet très ludique, avec les mobilisations, les vagues et vibrations qui circulent dans le corps, les jambes et les bras qui sont levés, « secoués », bercés dans les différents plans de l’espace ! L’enfant peut s’imaginer être un papillon, sentir le mouvement de l’hélice de l’hélicoptère dans son bras, percevoir la vague qui le traverse… tout en accédant à un relâchement corporel et un enrichissement du vécu dans toutes les parties du corps !
En complément de ces techniques spécifiques de Relaxation Coréenne, je lui propose un temps de massage des pieds, des mains et du visage, mais aussi du dos, au travers des vêtements.
Je peux aussi bien sûr adapter et créer pour chacun en fonction de la situation et de la personnalité de l’enfant, en lui proposant le fameux  massage pizza (bien connu chez les psychomotriciens!) ou le “massage météo tactile” du dos ; des massages ludiques accompagnés d’une petite histoire, qui centrent l’attention de l’enfant, et qui sollicitent l’imagination !

La durée de ces séances pour les enfants est de 30 minutes.