Massage à Gap

Vous recherchez à recevoir un massage à Gap, ou à offrir un massage ? En dehors des traditionnels instituts de massage, il existe des praticiens qui exercent dans leur propre cabinet. Chaque praticien présente ses spécificités, avec sa formation et ses techniques de massage, avec sa personnalité, avec le cadre dans lequel il vous accueille. Il n’y a pour moi pas de masseur bien-être « idéal », à Gap comme ailleurs; pas un bon ou un mauvais, à conseiller ou à proscrire… Au contraire, la diversité des praticiens va permettre à chacun de trouver celui qui lui convient, l’approche de massage dont il a besoin , et offre la possibilité de varier et de « goûter » à différents soins !

Mon cabinet de massage à Gap

J’ai rejoint un espace pluridisciplinaire en plein centre ville de Gap, auprès de plusieurs praticiens et thérapeutes. Dans ce cabinet je vous propose à la fois de la réflexologie plantaire, davantage orientée vers l’accompagnement de la santé, et des massages et relaxation bien-être. Je m’adresse souvent aux adultes, avec des séances de :

Mais je reçois aussi les enfants pour des séances «ludiques» de massage et relaxation coréenne, et les bébés avec leurs parents pour transmettre le savoir-faire autour du massage bébé.
Les approches peuvent être combinées, adaptées en fonction des envies de chacun, avec par exemple une séance qui mêle massage pieds-mains-visage et massage du dos, ou massage du dos et découverte de la réflexologie… !
Je peux aussi « sortir des murs » du cabinet pour aller apporter les bienfaits du massage bien-être là où les besoins se font sentir, notamment avec les massages en entreprise, en institution comme dans les EHPAD, les structures pour personnes handicapées.

Les bienfaits des massages

Les bienfaits des massages et de la relaxation bien-être touchent autant le corporel que l’esprit.

Sur le corps

Au niveau émotionnel et mental

Le corps et le psychisme sont étroitement liés. En agissant sur le corps, le massage a des effets sur l’esprit, l’attention, la prise de conscience des émotions, la confiance en soi. Il apporte une énergie nouvelle et de la sérénité. Cet apaisement mental et psychique va à son tour apporter de l’amélioration sur les fonctions du corps, les tensions…En prenant soin de vous, en donnant de la place au bien-être, vous entrez dans un véritable cercle vertueux !

Mon approche du bien-être

J’aimerais partager avec vous un bout de mon cheminement, une évolution de ma perception sur le massage bien-être
Allez, je dois l’avouer, j’ai eu pendant un certain temps comme une «sous-considération» des soins de bien-être, comme s’ils étaient « inférieurs », « moins nobles » que les soins thérapeutiques. Il faut dire que je suis issue d’une formation paramédicale, et que je tenais par ailleurs à valoriser ma longue formation en réflexologie !
Oui, c’est vrai, on n’obtient pas les mêmes effets avec un massage de bien-être qu’avec une séance de réflexologie plantaire (auprès d’un praticien certifié). Mais aujourd’hui je ne dirais pas que l’un est mieux que l’autre, que l’un vaut plus que l’autre.

Je dirais simplement que l’objectif et les attentes ne sont pas les mêmes.

Lors des séances en approche complémentaire à la santé (réflexologie, acupuncture, kinésiologie…) le but sera de soulager des symptômes, un mal-être, un déséquilibre, de soutenir l’organisme dans sa vitalité et ses capacités d’homéostasie (maintien de l’équilibre des fonctions).
Alors que dans les soins et massage de bien-être nous allons « simplement » chercher une parenthèse, un moment de détente-relaxation. Et c’est ce « simplement » qui me semble si important. C’est certes une attente « toute simple », mais pas moins noble. Cette simplicité, nous en avons besoin. « Juste » se poser, « juste » prendre soin de soi le temps d’une séance, c’est beaucoup ! C’est se considérer, c’est se donner du temps, c’est donner de l’importance à son bien-être. Cela peut paraître tout bête à dire, mais le bien-être, c’est quand même Etre Bien, et ça ce n’est pas rien !!!

Toucher et Bien-Etre

A la fin d’une séance de massage, on ressent toujours plus de bien-être intérieur qu’avant cette séance. On pourrait se dire que c’est parce qu’on a pris un temps pour soi, que l’on a arrêté un instant la course des choses à faire, que l’on a mis en suspens les préoccupations… C’est aussi vrai bien sûr. Mais ça n’est pas tout.
Ce qui fait que l’on se sent mieux après une séance de massage qu’avant, c’est le toucher. Ce sont les apports du toucher.
Le toucher, nous baignons dedans en permanence, mais finalement sans s’en rendre compte, sans prendre pleinement conscience de son importance.
Alors, nous allons redonner ici toute la place qui se doit à la question du toucher.

Fais du bien à ton corps pour que ton âme aie envie d'y rester

Proverbe indien

Le toucher, indispensable à la vie

Ashley Montagu, anthropologue, souligne dans son livre « la peau et le toucher » que la peau est le premier né de nos organes et le plus sensible, le toucher est le premier sens à se développer in-utéro. La peau nous enveloppe complètement, c’est le plus grand de nos organes.
Mais le sens du toucher est aussi le seul à être indispensable à la vie : si on peut vivre sans la vue, sans le goût, l’ouïe ou l’odorat, on ne pourrait survivre sans la peau et le sens du toucher.
Elle écrit : « Tous les jeunes mammifères se pelotonnent et se blottissent contre le corps de leur mère, de leurs compagnons ou de n’importe quel animal familier. Cette habitude permet de supposer que les stimulations cutanées sont pour eux un besoin biologique important, tant pour le développement de leur corps que pour celui de leur comportement. Presque tous les animaux aiment qu’on les caresse, qu’on stimule leur peau agréablement d’une manière ou d’une autre ».

Le toucher est donc un besoin primaire, premier, central… Les peuples traditionnels l’ont ressenti et respecté au travers des massages qu’ils proposent à leurs bébés, à travers le portage, et même avec les massages qui continuent à faire partie des « habitudes de soin » tout au long de la vie chez certains (massage Tui Na, massage Ayurvédique, Relaxation Coréenne…). En Occident, le « Faire » a pris beaucoup de place par rapport à « l’Etre », et nous ne donnons pas toujours le temps et la place, l’importance qui se doit au toucher et à la relation.
De plus en plus ce « retour à l’essentiel » commence à être recherché, le besoin de prendre soin de soi, de ralentir, s’exprime.

Un peu de biologie-physiologie

Quelques secondes seulement suivant la réception d’un toucher positif ou amical, deux réactions physiologiques importantes se produisent dans le corps : la première est la libération d’une hormone appelée ocytocine et la seconde est la stimulation du système nerveux parasympathique.

chiffre1-icone

L’ocytocine a été initialement découverte et isolée au moment de l’accouchement (au cours duquel sa sécrétion est très intense!) puis pendant l’allaitement. On a longtemps cru que c’étaient les seuls moments où l’ocytocine était sécrétée, et qu’elle était uniquement associée au processus d’attachement mère-enfant. L’ocytocine était en réalité difficile à détecter car sa durée de vie dans le sang est très courte. Nous savons aujourd’hui que même les hommes sécrètent de l’ocytocine, et qu’elle a une action large, en rapport avec nos actions sociales. Lorsque l’ocytocine est libérée, elle nous rend plus convivial, nous fait ressentir l’amour ou l’empathie, l’attachement à l’autre. Une poignée de main ou une étreinte libèrent une petite quantité d’ocytocine et apportent un sentiment de confiance mutuelle.
L’ocytocine a également des propriétés anti-inflammatoires, et soulage donc les douleurs.

La seconde réaction lors du toucher est l’activation du système parasympathique. Il s’agit de cette partie du système nerveux autonome qui va orienter le corps vers la détente et la relaxation (abaissement du rythme cardiaque et ralentissement de la respiration, état corporel qui favorise notamment la digestion, la réflexion, la guérison). Le parasympathique contrebalance le sympathique, qui de son côté nous est utile pour réagir aux situations de stress (mise en route des processus physiologiques de réaction au stress, avec augmentation du rythme cardiaque et respiratoire, stimulation des surrénales et de la sécrétion de cortisol…).
Notre système nerveux est conçu pour être en mode parasympathique la plupart du temps, mais notre mode de vie favorise le fonctionnement du sympathique (avec fuite ou combat, immobilisation). Le rythme très actif et la sur-stimulation nous maintiennent en mode de réponse au stress. Or nous savons les conséquences délétères du stress sur le long terme : déséquilibre de fond de notre fonctionnement physiologique avec baisse de l’immunité, pathologies, troubles du sommeil, et fatigue voire dépression.
Dans la plupart des cas, le système para-sympathique s’active dès le début du massage, le corps et l’esprit passent alors en mode de détente et la « guérison » peut commencer.